ASSOCIATION CANADIENNE DU NURSING PAROISSIAL
COMPÉTENCES FONDAMENTALES

English

L’infirmière** paroissiale est une infirmière autorisée possédant des connaissances spécialisées et se sentant appelée à exercer un ministère au sein d’une communauté de croyants qui lui confie la charge de promouvoir la santé, la guérison et l’épanouissement personnel de ses membres. Pour pratiquer ce ministère en toute sécurité et de façon efficace, l’infirmière paroissiale doit faire preuve de compétence dans un ensemble précis d’attitudes, de connaissances et d’habiletés. Le présent document en établit les exigences. Il présente les lignes directrices de l’Association aux personnes appelées à :

  • discerner l’appel au ministère en tant qu’infirmière paroissiale;
  • élaborer un programme de formation de base pour le nursing* paroissial
  • recruter et sélectionner les infirmières paroissiales;
  • identifier les besoins de formation continue pour les infirmières paroissiales.

GUIDE DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES
DU NURSING PAROISSIAL
pour les programmes de formation de base

1. Niveau de compétence courant de l’infirmière autorisée (de préférence, un baccalauréat)
    Généralement, les qualités couvertes dans un programme de baccalauréat et requises pour le nursing paroissial sont les suivantes:

  • capacité d’évaluer et d’intervenir auprès des individus, des familles, des groupes et des communautés;
  • capacité de fournir les soins infirmiers de façon holistique, avec le pouvoir d’évaluer et d’intervenir aux divers niveaux - physique, émotionnel, mental, social et spirituel – de la santé des personnes;
  • intérêt particulier pour les connaissances et les aptitudes à acquérir en vue de la promotion de la santé et recherche d’expériences à ce niveau dans divers établissements communautaires et de soins actifs;
  • large expérience de pratique généralement acquise par des études complémentaires à celles du nursing et apportant une meilleure compréhension de la personne humaine ainsi que de la complexité du domaine de la santé et de la promotion de la santé (sociologie, psychologie, sciences exactes, humanités, etc.);
  • aptitude à procéder à une évaluation de la communauté et à conceptualiser un modèle de communauté paroissiale selon un contexte communautaire plus large;
  • connaissances et aptitudes en leadership, en pensée critique introspective et en utilisation des résultats de la recherche dans la pratique clinique du nursing;
  • connaissance des enjeux juridiques, des normes de pratique, des codes d’éthique, ainsi que de la problématique de l’abus sexuel.

2. Préparation au nursing paroissial
    Comme préparation au nursing paroissial, il importe de:

  • connaître l’histoire et la philosophie du nursing paroissial en tant que pratique spécialisée et particulière de la profession;
  • connaître le cadre conceptuel du nursing au sein d’une communauté de croyants;
  • comprendre et apprécier le principe de l’intégration de la foi et de la santé, comme dimension clé de l’exercice de ce ministère auprès des malades;
  • comprendre le rôle et les fonctions de l’infirmière paroissiale;
  • se montrer capable de conceptualiser et d’articuler la manière d’instaurer un ministère en nursing au sein d’une communauté de croyants.

3. Maturité spirituelle et réflexion théologique
    L’infirmière paroissiale doit, à la base, se montrer capable de:

  • réfléchir et de puiser dans son bagage personnel pour tout ce qui concerne la foi, la spiritualité, la théologie et la religion;
  • reconnaître et comprendre que l’infirmière paroissiale est une professionnelle appelée à un ministère et exprimer clairement cette réalité;
  • démontrer une connaissance de base de la théologie et particulièrement des fondements scripturaires et doctrinaux de la communauté de croyants en ce qui a trait à la santé, l’épanouissement, la maladie, la mort, la guérison et la promotion de la santé;
  • rattacher ses expériences personnelles de la foi, de la spiritualité, de la théologie et de la religion avec les disciplines plus larges de sa tradition religieuse personnelle et de son domaine particulier de connaissances théologiques;
  • démontrer la concordance entre les principes éthiques de sa communauté de croyants et ses principes personnels en matière de nursing.

4. Aptitudes personnelles et interpersonnelles
    L’infirmière paroissiale doit montrer qu’elle possède:

  • le sens de son appel et la motivation voulue pour exercer un ministère dans une paroisse, une congrégation ou une communauté de croyants;
  • le désir et la capacité de répondre à ses besoins de croissance personnelle et de soin d’elle-même;
  • la capacité de référer, de façon créative et significative, aux événements de sa vie personnelle dans ses relations avec les autres;
  • la capacité de recourir efficacement à ses attributions personnelles et à celles de son rôle pour améliorer la qualité de vie des autres;
  • les connaissances et aptitudes nécessaires dans les domaines de l’écoute active, le counselling en matière de deuil, le counselling en santé et la résolution des conflits;
  • la capacité d’amener les autres à parler de leur foi et de leur développement spirituel et de partager avec eux dans la prière.

5. Enseignement et animation
    L’infirmière paroissiale doit se montrer capable de:

  • conceptualiser et communiquer le sens de la santé, de la guérison, de l’épanouissement, ainsi que de la promotion de la santé, pour ses applications aux membres d’une communauté de croyants;
  • retenir et appliquer les principes de l’éducation aux adultes;
  • sensibiliser les gens à la santé holistique et au ministère du nursing paroissial.

6. Culte
    L’infirmière paroissiale doit pouvoir:

  • s’engager dans la prière - personnelle, interpersonnelle et en groupe – conformément à sa tradition religieuse personnelle;
  • comprendre les éléments principaux d’une cérémonie religieuse, planifier des activités de culte et y participer;
  • reconnaître la diversité nécessaire dans les cérémonies et planifier des éléments de culte inspirants pour répondre à ce besoin (p. ex. temps pour les enfants, moments de silence, dramatiques, etc.);
  • concevoir et créer des cérémonies religieuses ou des rencontres de prière avec des individus ou des petits groupes;
  • prendre la parole en public.

7. Contexte confessionnel
    L’infirmière paroissiale doit:

  • comprendre les politiques, procédures et principes de gestion spécifiques à sa propre confession religieuse;
  • conceptualiser et élaborer une description de poste détaillée de l’infirmière paroissiale;
  • discerner les similitudes, les différences et les complémentarités des divers milieux, rôles et fonctions de son ministère.

8. Collaboration
    L’infirmière paroissiale doit:

  • connaître le processus du travail en groupe et faire preuve d’esprit d’équipe en fonction de divers objectifs, travaux et besoins;
  • se montrer apte à collaborer avec d’autres intervenants par des moyens qui valorisent et maximisent la contribution de chacun;
  • se tenir au courant des occasions de réseautage professionnel et communautaire;
  • pouvoir, le cas échéant, prendre l’initiative et le rôle de chef de file d’un programme ou d’une activité.

9. Gestion
    L’infirmière paroissiale doit connaître:

  • le système de santé (structures locales ou régionales) et manifester un intérêt particulier pour la santé communautaire;
  • les ressources communautaires (locales et régionales);
  • la façon de rédiger une demande de subvention
  • les méthodes de budgétisation et de comptabilité
  • la documentation appropriée et confidentielle;
  • les formules de rapports administratifs;
  • les outils d’appréciation de la pratique personnelle et de l’efficacité du ministère.

10. Stage 
    L’occasion sera donnée à l’infirmière paroissiale de:

  • faire un stage en milieu paroissial, avec le soutien de la communauté des fidèles et la supervision d’une infirmière paroissiale expérimentée, afin d’intégrer la théorie à la pratique;
  • poursuivre ce stage jusqu’à ce que le représentant de la communauté, l’infirmière en poste et la stagiaire elle-même conviendront qu’elle fait preuve de la compétence voulue.

11. Formation permanente
    L’infirmière paroissiale doit faire preuve d’aptitude à:

  • déceler les besoins d’apprentissage professionnel, de croissance personnelle et de compétence que lui posent les défis de sa pratique professionnelle;
  • trouver et choisir les expériences susceptibles d’élargir ses connaissances;
  • réfléchir avec ses pairs et ses mentors sur sa pratique et l’exercice de sa vocation;
  • évaluer ses résultats et progrès

Glossaire

Communauté : Une organisation de familles et d’individus qui partagent des valeurs, une doctrine religieuse, des pratiques religieuses communes et qui sont regroupés dans un même lieu géographique.

Environnement : milieu physique, psychologique, culturel, sociétal et spirituel.

Foi : croyance et confiance en Dieu et en une doctrine religieuse.

Santé : shalom biblique – épanouissement – salut : état de paix et d’harmonie dans toutes ses relations : avec soi-même, avec Dieu, avec les autres et toute l’œuvre de la création. 

Promotion de la santé : ensemble d’initiatives directement axées sur l’augmentation du niveau de bien-être personnel et la réalisation du potentiel reçu de Dieu.

Individu : personne humaine unique considérée comme un être holistique, i.e. spirituel, physique, psychologique, social, familial et créé par Dieu, et devant ainsi être traitée avec dignité, intégrité et confidentialité, et être protégée de toute désinformation et fausse représentation.

Ministère : exercice d’une vocation au service des autres, en réponse et en soumission à l’amour et aux signes de Dieu, grâce à un service souvent établi officiellement au sein d’un communauté de croyants.

Spiritualité : désir universel humain de transcendance, de rattachement à quelque chose ou quelqu’un de l’au-delà et plus grand que soi; désir de trouver un sens et un but à la vie; aspect de soi-même qui ressemble le plus à Dieu; lien qui nous rattache à Dieu, notre Créateur, duquel nous est révélé le vrai sens de la vie.

Évaluation spirituelle : recherche intentionnelle sur la manière dont une personne perçoit sa relation avec Dieu, sur le cheminement qu’elle poursuit pour nourrir cette relation, ainsi que sur les ressources ou les facteurs qui l’y soutiennent ou y interfèrent.
 

© Copyright 2004 the Canadian Association for Parish Nursing Ministry

Pour s’assurer que sa pratique courante est sûre et efficace, l’infirmière paroissiale respectera les normes établies qui suivent.

NORMES DE PRATIQUE
du ministère du nursing paroissial

NORME 1 : FACILITATION DES SOINS SPIRITUELS

L’infirmière paroissiale doit associer les croyances et les pratiques spirituelles à tous les aspects de la vie et de la santé des fidèles auxquels elle s’adresse et profiter des occasions que lui offre sa pratique du nursing pour dispenser des soins spirituels et religieux.

À cette fin, l’infirmière paroissiale doit:

  • être elle-même engagée dans des activités de croissance spirituelle pour assurer son propre développement spirituel;
  • faire preuve de respect et d’estime pour les personnes qu’elle soigne et pour ses collègues de travail;
  • aider les personnes à clarifier et exprimer leurs valeurs, croyances, émotions, peurs et espoirs spirituels et alimenter leurs pratiques de vie spirituelle;
  • conforter expressément les personnes dans leur espérance, leur vision, ainsi que leur sens de la vie et leurs objectifs personnels;
  • alimenter la conversation pastorale par sa présence, ses aptitudes à l’écoute active, à l’empathie et à l’engagement;
  • faire preuve de sensibilité et de respect pour les diverses croyances religieuses et culturelles, ainsi que pour les différentes traditions et façons de répondre aux besoins spirituels;
  • favoriser et incorporer dans son action les pratiques spirituelles qui peuvent le mieux contribuer à la santé et à l’épanouissement des gens et dont ils peuvent tirer plus de force et d’espérance (p. ex. la prière, les sacrements, les visites, la lecture de l’Écriture et d’ouvrages spirituels, etc.);
  • soutenir la communauté des soignants dans les épreuves et les défis de la vie (deuils, pertes, maladie, mort, souffrances, crises, etc.);
  • contribuer à la prestation des soins dans le respect, ainsi que dans le cadre d’expression des doctrines théologiques, des valeurs et des pratiques de guérison de la congrégation particulière de la personne soignée.

NORME 2 : PROMOTION DE LA SANTÉ

L’infirmière paroissiale doit voir la personne comme un tout unifié formé d’un corps, d’une âme et d’un esprit. En poursuivant l’objectif de la santé optimale, elle doit reconnaître que la foi et la santé sont clairement liées et que les soins spirituels sont de la plus haute importance pour le bien-être holistique de la personne. Elle doit profiter des occasions que lui offre sa pratique du nursing pour promouvoir la santé des personnes, de la congrégation et de la communauté.

À cette fin, l’infirmière paroissiale doit:

  • centrer son action sur la santé holistique; elle doit, à cet effet, collaborer avec l’équipe pastorale et les autres partenaires pour les évaluations holistiques;
  • établir des plans et programmes d’intervention en vue de répondre à des besoins établis au sein de la communauté, entre autres la référence à d’autres ressources, l’éducation, l’animation de groupes de soutien, les soins spirituels et le counselling;
  • identifier les causes premières des maux, maladies et leurs symptômes et s’y attaquer;
  • collaborer avec les personnes et les congrégations en vue de les aider à assumer leurs responsabilités pour le maintien et l’amélioration de leur santé;
  • aider les individus et les congrégations à identifier leurs forces, à décrire leurs espoirs et à développer des moyens de réagir aux menaces à leur santé et à la guérison;
  • reconnaître la puissance et la place de la spiritualité dans la promotion de la santé.

NORME 3 : COLLABORATION

L’infirmière paroissiale doit activement s’approprier les pratiques de guérison afin de promouvoir la santé et la guérison. Elle doit prodiguer des soins qui suscitent la collaboration et les partenariats et rassembler les efforts des individus, du clergé, des équipes de pastorale, des professionnels de la santé et des bénévoles, et créer ainsi toutes les relations souhaitables de soutien collectif à la santé et à la guérison.

À cette fin, l’infirmière paroissiale doit:

  • identifier les pouvoirs et les ressources de la communauté des soignants afin de préciser les ressources à utiliser pour la promotion de la santé;
  • travailler dans le cadre des politiques, des structures et des valeurs de sa communauté de croyants et identifier les besoins, les perspectives et les attentes concernant l’atteinte des objectifs individuels et communautaires;
  • établir les liens communautaires devant favoriser l’accès aux ressources de la santé et faciliter les relations favorables à la guérison;
  • se référer aux ressources communautaires de la santé (internes et externes) en tenant compte de l’acceptation, des valeurs et du consentement de l’individu ou de la communauté;
  • mettre en œuvre ses talents d’animatrice de groupe, de communicatrice et de chef de file pour ses tâches de consultation, d’évaluation et de planification;
  • collaborer et travailler en équipe à l’intérieur des groupes de prestateurs de soins de santé, de membres du clergé et de bénévoles dans la mise en œuvre de moyens efficaces en vue de répondre réellement aux besoins, et reconnaître les contributions de tous les membres de l’équipe.

NORME 4 : DÉFENSE DES DROITS

L’infirmière paroissiale doit assister et aider les individus, les familles et les groupes à accéder aux services, aux connaissances et à la documentation en matière de santé et créer un environnement qui respecte la diversité culturelle et ethnique, ainsi que les choix, les valeurs et les croyances personnelles. Elle doit reconnaître et soutenir les populations vulnérables et réclamer des changements systémiques qui augmentent la capacité de répondre aux besoins des individus et de la communauté.

À cette fin, l’infirmière paroissiale doit:

  • réclamer l’attribution des ressources appropriées pour faciliter l’accès à la santé et aux services de santé;
  • inviter les individus et les groupes à formuler leurs propres enjeux de santé et les aider dans le développement de leurs aptitudes à faire valoir leurs droits;
  • se faire l’ambassadrice du nursing paroissial et de la formation à ce ministère;
  • participer avec ses partenaires de l’intérieur et de l’extérieur à la prise de conscience des enjeux de la santé et de la justice sociale;
  • favoriser la qualité du milieu de travail pour elle-même et l’équipe de pastorale.

NORME 5 : IMPUTABILITÉ PROFESSIONNELLE

L’infirmière paroissiale doit faire preuve d’imputabilité à l’endroit des personnes et de la communauté qu’elle sert. Elle peut ou non pratiquer indépendamment d’une agence et peut être l’unique professionnelle de la santé dans son milieu. Comme professionnelle, elle doit voir à la qualité, à l’impact et au développement de sa pratique de même qu’au maintien de sa compétence professionnelle.

À cette fin, l’infirmière paroissiale doit:

  • se montrer capable de respecter les limites thérapeutiques appropriées;
  • évaluer systématiquement la qualité et l’efficacité de sa pratique et réfléchir, à la lumière des réactions des gens, aux changements à y apporter;
  • consigner en dossiers les activités et les interventions de nursing selon les normes établies;
  • collaborer au progrès de la pratique du nursing paroissial par la recherche et la participation aux réseaux existants;
  • maintenir son accréditation à l’organisme provincial de réglementation du nursing;
  • identifier activement ses besoins d’apprentissage et chercher les occasions d’améliorer ses connaissances, sa croissance et son développement personnels;
  • se prendre elle-même en mains pour maintenir sa capacité de pratique en tant qu’infirmière paroissiale.

Glossaire

1. Capacité de pratique : possession de toutes les qualités et capacités pertinentes pour la pratique du nursing.

2. Communauté de soignants : comprend toutes les personnes – individus, familles, groupes, communautés, congrégations ou communautés de croyants ou de fidèles, etc. - avec lesquelles l’infirmière paroissiale travaille. L’expression vise à refléter la diversité des fonctions et du milieu de travail des infirmières paroissiales.

3. Conversation pastorale : échange entre personnes dans le but de renforcer la motivation et l’engagement.
 

© Copyright 2004 The Canadian Association for Parish Nursing Ministry

Notes du traducteur :
* L’ACNP estime devoir employer ‘nursing’ plutôt que ‘soins infirmiers’ étant donné que ce terme anglais est fort utilisé en français et, surtout, que sa plus large acception correspond mieux à la mission de l’Association.
** Dans tous les documents français de l’ACNP, pour en faciliter la lecture et pour des raisons historiques, le genre féminin est utilisé au sens neutre et désigne les hommes autant que les femmes.

© CAPNM 2012